Accueil

Les événements de janvier 2022

séminaire

  • Séminaires LPNC

    • Mardi 18 janvier 13:00-14:00 - Philippe Servajean - LPNC

      When the predictive brain meets the hard problem of consciousness

      Résumé : Lorsque nous disons qu’une théorie est capable de rendre compte de notre expérience subjective, nous signifions que cette théorie implique (prédit) que notre expérience subjective est bien telle qu’elle est. Plusieurs expériences de pensée suggèrent que les théories actuelles ne sont pas en mesure d’émettre de telles prédictions. Par exemple, si nous n’avions jamais vu de rouge de notre vie, ces théories ne nous permettraient pas de déduire (prédire) comment est l’expérience subjective du rouge. Ce problème est souvent appelé problème difficile de la conscience. Dans ce séminaire, nous abordons ce problème dans le cadre théorique du Predictive Processing (PP). Nous montrons qu’une théorie du cerveau et de la conscience fondée sur le PP implique l’existence du problème difficile de la conscience. Dans cette perspective, le problème difficile de la conscience ne reflète plus l’incapacité de nos théories à prédire l’expérience subjective, mais NOTRE incapacité à déduire ce que ces théories impliquent (prédisent) concernant notre expérience subjective.
      Mots-clés :
      hard problem of consciousness, explanatory gap, metaproblem of consciousness, predictive processing, active inference, precision, processing fluency

      Article

  • Séminaires Equipe PSM

    • Mardi 18 janvier 13:00-14:00 - Philippe Servajean - LPNC

      When the predictive brain meets the hard problem of consciousness

      Résumé : Lorsque nous disons qu’une théorie est capable de rendre compte de notre expérience subjective, nous signifions que cette théorie implique (prédit) que notre expérience subjective est bien telle qu’elle est. Plusieurs expériences de pensée suggèrent que les théories actuelles ne sont pas en mesure d’émettre de telles prédictions. Par exemple, si nous n’avions jamais vu de rouge de notre vie, ces théories ne nous permettraient pas de déduire (prédire) comment est l’expérience subjective du rouge. Ce problème est souvent appelé problème difficile de la conscience. Dans ce séminaire, nous abordons ce problème dans le cadre théorique du Predictive Processing (PP). Nous montrons qu’une théorie du cerveau et de la conscience fondée sur le PP implique l’existence du problème difficile de la conscience. Dans cette perspective, le problème difficile de la conscience ne reflète plus l’incapacité de nos théories à prédire l’expérience subjective, mais NOTRE incapacité à déduire ce que ces théories impliquent (prédisent) concernant notre expérience subjective.
      Mots-clés :
      hard problem of consciousness, explanatory gap, metaproblem of consciousness, predictive processing, active inference, precision, processing fluency

      Article

  • Séminaires Equipe Mémoire et développement

    • Mardi 18 janvier 13:00-14:00 - Philippe Servajean - LPNC

      When the predictive brain meets the hard problem of consciousness

      Résumé : Lorsque nous disons qu’une théorie est capable de rendre compte de notre expérience subjective, nous signifions que cette théorie implique (prédit) que notre expérience subjective est bien telle qu’elle est. Plusieurs expériences de pensée suggèrent que les théories actuelles ne sont pas en mesure d’émettre de telles prédictions. Par exemple, si nous n’avions jamais vu de rouge de notre vie, ces théories ne nous permettraient pas de déduire (prédire) comment est l’expérience subjective du rouge. Ce problème est souvent appelé problème difficile de la conscience. Dans ce séminaire, nous abordons ce problème dans le cadre théorique du Predictive Processing (PP). Nous montrons qu’une théorie du cerveau et de la conscience fondée sur le PP implique l’existence du problème difficile de la conscience. Dans cette perspective, le problème difficile de la conscience ne reflète plus l’incapacité de nos théories à prédire l’expérience subjective, mais NOTRE incapacité à déduire ce que ces théories impliquent (prédisent) concernant notre expérience subjective.
      Mots-clés :
      hard problem of consciousness, explanatory gap, metaproblem of consciousness, predictive processing, active inference, precision, processing fluency

      Article

  • Séminaires Equipe Langage

    • Mardi 18 janvier 13:00-14:00 - Philippe Servajean - LPNC

      When the predictive brain meets the hard problem of consciousness

      Résumé : Lorsque nous disons qu’une théorie est capable de rendre compte de notre expérience subjective, nous signifions que cette théorie implique (prédit) que notre expérience subjective est bien telle qu’elle est. Plusieurs expériences de pensée suggèrent que les théories actuelles ne sont pas en mesure d’émettre de telles prédictions. Par exemple, si nous n’avions jamais vu de rouge de notre vie, ces théories ne nous permettraient pas de déduire (prédire) comment est l’expérience subjective du rouge. Ce problème est souvent appelé problème difficile de la conscience. Dans ce séminaire, nous abordons ce problème dans le cadre théorique du Predictive Processing (PP). Nous montrons qu’une théorie du cerveau et de la conscience fondée sur le PP implique l’existence du problème difficile de la conscience. Dans cette perspective, le problème difficile de la conscience ne reflète plus l’incapacité de nos théories à prédire l’expérience subjective, mais NOTRE incapacité à déduire ce que ces théories impliquent (prédisent) concernant notre expérience subjective.
      Mots-clés :
      hard problem of consciousness, explanatory gap, metaproblem of consciousness, predictive processing, active inference, precision, processing fluency

      Article

Ajouter un événement