Accueil

Les événements de février 2021

séminaire

  • Séminaires LPNC

    • Mardi 23 février 13:00-14:00 - Anne Kavounoudias

      Perception multimodale du corps : avantages et bases neurales des interactions multisensorielles chez les adultes jeunes et âgés

      Résumé : La perception de notre corps, de ses mouvements et interactions avec l’environnement, est issue des nombreux messages sensoriels émanant de tous nos sens : vision, toucher, proprioception musculaire, audition… Cela soulève de nombreuses questions quant aux règles par lesquelles le cerveau combine les différentes sources sensorielles pour parvenir à une estimation optimale, ainsi que les bases neurales de cette intégration d’informations très distribuées, ou bien encore la modulation de ces processus intégratifs. Je rapporterai comment nous avons tenté de répondre à ces questions à partir d’illusions de mouvement induites en manipulant sélectivement différentes entrées sensorielles de manière isolée ou combinée par des approches psychophysiques et en imagerie cérébrale fonctionnelle (IRMf). De plus, tous les sens se détériorant progressivement avec l’âge, depuis la périphérie jusqu’aux centres nerveux, nous avons examiné les conséquences du vieillissement normal sur les processus intégratifs et les possibles réorganisations cérébrales associées. En testant les capacités discriminatives des personnes âgées dans des tâches de perception de mouvements de leur main ou de discrimination de textures, nous avons notamment constaté une repondération des informations sensorielles et une facilitation générale des processus intégratifs dès 65 ans. Au niveau cérébral, l’effondrement des processus inhibiteurs avec l’âge expliquerait les troubles perceptifs et la perte de sélectivité des activités cérébrales. Néanmoins, nous discuterons l’idée que les personnes âgées pourraient bénéficier de ce phénomène de dédifférenciation pour surmonter au moins partiellement les déclins sensoriels.

      Lieu : Salle virtuelle Zoom du laboratoire (mot de passe : cognition) - https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/94294861881?pwd=dkN2MzMvYXpZMnYwYjZPWS9GVUV4Zz09

      Article

  • Séminaires Equipe PSM

    • Mardi 23 février 13:00-14:00 - Anne Kavounoudias

      Perception multimodale du corps : avantages et bases neurales des interactions multisensorielles chez les adultes jeunes et âgés

      Résumé : La perception de notre corps, de ses mouvements et interactions avec l’environnement, est issue des nombreux messages sensoriels émanant de tous nos sens : vision, toucher, proprioception musculaire, audition… Cela soulève de nombreuses questions quant aux règles par lesquelles le cerveau combine les différentes sources sensorielles pour parvenir à une estimation optimale, ainsi que les bases neurales de cette intégration d’informations très distribuées, ou bien encore la modulation de ces processus intégratifs. Je rapporterai comment nous avons tenté de répondre à ces questions à partir d’illusions de mouvement induites en manipulant sélectivement différentes entrées sensorielles de manière isolée ou combinée par des approches psychophysiques et en imagerie cérébrale fonctionnelle (IRMf). De plus, tous les sens se détériorant progressivement avec l’âge, depuis la périphérie jusqu’aux centres nerveux, nous avons examiné les conséquences du vieillissement normal sur les processus intégratifs et les possibles réorganisations cérébrales associées. En testant les capacités discriminatives des personnes âgées dans des tâches de perception de mouvements de leur main ou de discrimination de textures, nous avons notamment constaté une repondération des informations sensorielles et une facilitation générale des processus intégratifs dès 65 ans. Au niveau cérébral, l’effondrement des processus inhibiteurs avec l’âge expliquerait les troubles perceptifs et la perte de sélectivité des activités cérébrales. Néanmoins, nous discuterons l’idée que les personnes âgées pourraient bénéficier de ce phénomène de dédifférenciation pour surmonter au moins partiellement les déclins sensoriels.

      Lieu : Salle virtuelle Zoom du laboratoire (mot de passe : cognition) - https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/94294861881?pwd=dkN2MzMvYXpZMnYwYjZPWS9GVUV4Zz09

      Article

  • Séminaires Equipe Mémoire et développement

    • Mardi 23 février 13:00-14:00 - Anne Kavounoudias

      Perception multimodale du corps : avantages et bases neurales des interactions multisensorielles chez les adultes jeunes et âgés

      Résumé : La perception de notre corps, de ses mouvements et interactions avec l’environnement, est issue des nombreux messages sensoriels émanant de tous nos sens : vision, toucher, proprioception musculaire, audition… Cela soulève de nombreuses questions quant aux règles par lesquelles le cerveau combine les différentes sources sensorielles pour parvenir à une estimation optimale, ainsi que les bases neurales de cette intégration d’informations très distribuées, ou bien encore la modulation de ces processus intégratifs. Je rapporterai comment nous avons tenté de répondre à ces questions à partir d’illusions de mouvement induites en manipulant sélectivement différentes entrées sensorielles de manière isolée ou combinée par des approches psychophysiques et en imagerie cérébrale fonctionnelle (IRMf). De plus, tous les sens se détériorant progressivement avec l’âge, depuis la périphérie jusqu’aux centres nerveux, nous avons examiné les conséquences du vieillissement normal sur les processus intégratifs et les possibles réorganisations cérébrales associées. En testant les capacités discriminatives des personnes âgées dans des tâches de perception de mouvements de leur main ou de discrimination de textures, nous avons notamment constaté une repondération des informations sensorielles et une facilitation générale des processus intégratifs dès 65 ans. Au niveau cérébral, l’effondrement des processus inhibiteurs avec l’âge expliquerait les troubles perceptifs et la perte de sélectivité des activités cérébrales. Néanmoins, nous discuterons l’idée que les personnes âgées pourraient bénéficier de ce phénomène de dédifférenciation pour surmonter au moins partiellement les déclins sensoriels.

      Lieu : Salle virtuelle Zoom du laboratoire (mot de passe : cognition) - https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/94294861881?pwd=dkN2MzMvYXpZMnYwYjZPWS9GVUV4Zz09

      Article

  • Séminaires Equipe Langage

    • Mardi 23 février 13:00-14:00 - Anne Kavounoudias

      Perception multimodale du corps : avantages et bases neurales des interactions multisensorielles chez les adultes jeunes et âgés

      Résumé : La perception de notre corps, de ses mouvements et interactions avec l’environnement, est issue des nombreux messages sensoriels émanant de tous nos sens : vision, toucher, proprioception musculaire, audition… Cela soulève de nombreuses questions quant aux règles par lesquelles le cerveau combine les différentes sources sensorielles pour parvenir à une estimation optimale, ainsi que les bases neurales de cette intégration d’informations très distribuées, ou bien encore la modulation de ces processus intégratifs. Je rapporterai comment nous avons tenté de répondre à ces questions à partir d’illusions de mouvement induites en manipulant sélectivement différentes entrées sensorielles de manière isolée ou combinée par des approches psychophysiques et en imagerie cérébrale fonctionnelle (IRMf). De plus, tous les sens se détériorant progressivement avec l’âge, depuis la périphérie jusqu’aux centres nerveux, nous avons examiné les conséquences du vieillissement normal sur les processus intégratifs et les possibles réorganisations cérébrales associées. En testant les capacités discriminatives des personnes âgées dans des tâches de perception de mouvements de leur main ou de discrimination de textures, nous avons notamment constaté une repondération des informations sensorielles et une facilitation générale des processus intégratifs dès 65 ans. Au niveau cérébral, l’effondrement des processus inhibiteurs avec l’âge expliquerait les troubles perceptifs et la perte de sélectivité des activités cérébrales. Néanmoins, nous discuterons l’idée que les personnes âgées pourraient bénéficier de ce phénomène de dédifférenciation pour surmonter au moins partiellement les déclins sensoriels.

      Lieu : Salle virtuelle Zoom du laboratoire (mot de passe : cognition) - https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/94294861881?pwd=dkN2MzMvYXpZMnYwYjZPWS9GVUV4Zz09

      Article

Ajouter un événement