Accueil

Les événements de avril 2019

séminaire

  • Séminaires LPNC

    • Mardi 30 avril 13:00-14:00 - Florent Lebon - Université de Bourgogne, INSERM U1093, Cognition, Action et Plasticité Sensorimotrice

      Modulations neuronales et comportementales suite à un entraînement par imagerie motrice

      Résumé : Sur la base des activations neuronales mesurées durant l’imagerie motrice, je propose un nouveau modèle de plasticité neuronale considérant l’implication de plusieurs mécanismes pour expliquer l’amélioration de la performance suite à un entraînement mental. En plus de la réorganisation corticale classiquement observée suite aux répétitions de mouvements imaginés, la commande motrice subliminale générée pendant l’imagerie motrice induirait un mécanisme de type potentialisation à long terme (par le renforcement de la sensibilité et de la conductivité des synapses dans les réseaux corticospinaux impliqués) et modifierait l’état d’excitabilité spinale (par la diminution de l’inhibition pré-synaptique et par une plus grande sensibilité de la jonction cortico-motoneuronale).

      Lieu : BSHM A006

      Article

  • Séminaires Equipe PSM

    • Mardi 30 avril 13:00-14:00 - Florent Lebon - Université de Bourgogne, INSERM U1093, Cognition, Action et Plasticité Sensorimotrice

      Modulations neuronales et comportementales suite à un entraînement par imagerie motrice

      Résumé : Sur la base des activations neuronales mesurées durant l’imagerie motrice, je propose un nouveau modèle de plasticité neuronale considérant l’implication de plusieurs mécanismes pour expliquer l’amélioration de la performance suite à un entraînement mental. En plus de la réorganisation corticale classiquement observée suite aux répétitions de mouvements imaginés, la commande motrice subliminale générée pendant l’imagerie motrice induirait un mécanisme de type potentialisation à long terme (par le renforcement de la sensibilité et de la conductivité des synapses dans les réseaux corticospinaux impliqués) et modifierait l’état d’excitabilité spinale (par la diminution de l’inhibition pré-synaptique et par une plus grande sensibilité de la jonction cortico-motoneuronale).

      Lieu : BSHM A006

      Article

  • Séminaires Equipe Mémoire et développement

    • Mardi 30 avril 13:00-14:00 - Florent Lebon - Université de Bourgogne, INSERM U1093, Cognition, Action et Plasticité Sensorimotrice

      Modulations neuronales et comportementales suite à un entraînement par imagerie motrice

      Résumé : Sur la base des activations neuronales mesurées durant l’imagerie motrice, je propose un nouveau modèle de plasticité neuronale considérant l’implication de plusieurs mécanismes pour expliquer l’amélioration de la performance suite à un entraînement mental. En plus de la réorganisation corticale classiquement observée suite aux répétitions de mouvements imaginés, la commande motrice subliminale générée pendant l’imagerie motrice induirait un mécanisme de type potentialisation à long terme (par le renforcement de la sensibilité et de la conductivité des synapses dans les réseaux corticospinaux impliqués) et modifierait l’état d’excitabilité spinale (par la diminution de l’inhibition pré-synaptique et par une plus grande sensibilité de la jonction cortico-motoneuronale).

      Lieu : BSHM A006

      Article

  • Séminaires Equipe Langage

    • Mardi 30 avril 13:00-14:00 - Florent Lebon - Université de Bourgogne, INSERM U1093, Cognition, Action et Plasticité Sensorimotrice

      Modulations neuronales et comportementales suite à un entraînement par imagerie motrice

      Résumé : Sur la base des activations neuronales mesurées durant l’imagerie motrice, je propose un nouveau modèle de plasticité neuronale considérant l’implication de plusieurs mécanismes pour expliquer l’amélioration de la performance suite à un entraînement mental. En plus de la réorganisation corticale classiquement observée suite aux répétitions de mouvements imaginés, la commande motrice subliminale générée pendant l’imagerie motrice induirait un mécanisme de type potentialisation à long terme (par le renforcement de la sensibilité et de la conductivité des synapses dans les réseaux corticospinaux impliqués) et modifierait l’état d’excitabilité spinale (par la diminution de l’inhibition pré-synaptique et par une plus grande sensibilité de la jonction cortico-motoneuronale).

      Lieu : BSHM A006

      Article

Ajouter un événement