Accueil > Personnel

Alexandra Steinhilber

Alexandra Steinhilber


LPNC
CNRS UMR5105/UGA/USMB
Bat Michel Dubois - Bureau E 115
CS40700 - 38058 Grenoble Cedex



firstname.lastname@univ-grenoble-alpes.fr

SUJET DE THESE :
Modélisation de l’apprentissage de la lecture : de la théorie à des préconisations pour l’enseignement.

THEMATIQUE
Apprendre à lire représente un enjeu majeur dans nos sociétés où la maîtrise de la lecture est un facteur essentiel de réussite scolaire et d’insertion tant professionnelle que sociale (Morais, 2016). Depuis des décennies, se multiplient les recherches visant à mieux comprendre les mécanismes de la lecture et leurs corrélats neurobiologiques (Dehaene, 2007). Ces recherches ont permis de développer des modèles computationnels qui simulent différentes dimensions de la lecture experte et conduisent à mieux cerner la complexité des mécanismes impliqués (Phénix et al., 2016). Un enjeu majeur demeure la compréhension de l’apprentissage de la lecture et sa simulation. Jusqu’ici, la plupart des recherches comportementales se sont focalisées sur le rôle des traitements phonologiques dans l’apprentissage de la lecture. Les quelques tentatives de modélisation proposées accordent toutes un rôle central aux traitements phonologiques mais ne détaillent pas les mécanismes visuels impliqués (Ziegler et al., 2014 ; Pritchard et al., 2018). L’équipe du LPNC a été parmi les premières au niveau international à identifier l’impact des dimensions visuo-attentionnelles dans l’apprentissage de la lecture (Valdois et al., 2004 ; Lobier et al., 2013 ; Valdois et al., soumis ; également Franceschini et al., 2012), à introduire le concept d’empan visuo-attentionnel pour en rendre compte (Bosse et al., 2007) et à proposer des modèles computationnels permettant de simuler le rôle de l’attention visuelle en lecture experte (Ans et al., 1998 ; Phénix et al., submitted). L’enjeu est à présent de comprendre et simuler les rôles complémentaires des traitements phonologiques et visuo-attentionnels dans l’apprentissage de la lecture afin de mieux comprendre les trajectoires d’apprentissage observées comportementalement.