Accueil du site > Personnel

Violette Hoareau

Violette Hoareau


doctorante

Laboratoire de Psychologie et Neurocognition
CNRS UMR 5105
Université Pierre Mendès-France
Bâtiment Sciences de l'Homme et Mathématiques
CS40700 - 38058 Grenoble Cedex 9 France

hoareau.violette@gmail.com

Thème de recherche

Thèse de doctorat en sciences cognitives sous la direction de Benoit Lemaire et l’encadrement de Sophie Portrat et Gaën Plancher, financée par la Région Rhône-Alpes.

Titre : « Etude des mécanismes de maintien en mémoire de travail chez les adultes jeunes et âgés : une approche computationnelle basée sur les modèles TBRS* et SOB-CS »

Mots clés : Mémoire de travail, refreshing, removal, TBRS, TBRS*, SOB-CS

Résumé : Notre mémoire de travail est un système cognitif essentiel à notre vie quotidienne. Elle nous permet de conserver momentanément des informations liées à une activité pendant que nous effectuons une autre tâche. Cette mémoire se dégrade avec l’âge. Les raisons de cette dégradation sont encore largement débattues dans la littérature. Il est donc aujourd’hui difficile de prévoir des outils de remédiation bien adaptés ou des exercices d’entraînement cérébral appropriés aux seniors.

L’objectif de cette thèse consiste à mieux comprendre les mécanismes de maintien en mémoire de travail chez les personnes âgées mais également chez les adultes jeunes, car à ce jour les mystères chez les adultes jeunes restent également à percer. L’approche que nous suivons dans cette thèse est basée sur des modèles computationnels récents déjà existants : le modèle TBRS* et le modèle SOB-CS. Ces deux modèles s’opposent dans la littérature et nécessitent d’être étudiés et testés. Au cours de cette thèse j’étudie donc les limites des modèles TBRS* et SOB-CS. Pour cela, je fais des expériences comportementales utilisant la tâche d’empan complexe afin de valider ou d’invalider des hypothèses précises des modèles TBRS* et SOB-CS. L’utilisation de tels modèles permet d’aider à avancer sur la compréhension des mécanismes de maintien.

De plus, à partir de ces modèles, nous tentons de rendre compte des performances des personnes âgées en faisant varier les paramètres internes des modèles. Ce travail permet d’apporter des informations supplémentaires aux recherches déjà existantes dans la littérature sur les causes des déficits de mémoire de travail avec l’âge.

Formation universitaire

  • En préparation (depuis octobre 2014) : Thèse de Doctorat en Psychologie Cognitive
  • 2013-2014 : Master 2 Recherche, Ingénierie de la Cognition, de la Création et des Apprentissages, spécialité Sciences Cognitives, Grenoble INP
  • 2013 : Diplôme Ingénieur ENSE3 (Grenoble INP), spécialité Automatique, Système et Information (mécatronique-robotique)
  • 2007-2009 : Classes préparatoire à Paris en Physiques et Sciences de l’ingénieur

Publications

  • Hoareau, V., Lemaire, B., Portrat, S., Plancher, G. (2016). Reconciling two computational models of working memory in aging. Topics in Cognitive Science, 8(1), 264-278. This article is based on the conference paper published in the Proceedings of the International Conference on Cognitive Modeling in 2015.
    - You can download materials to have the code
  • Hoareau, V., Portrat, S., Oberauer, K., Lemaire, B., Plancher, G., & Lewandowsky, S. (2017). Computational and behavioral investigations of the SOB-CS removal mechanism in working memory, In Proceedings of the 39th Annual Meeting of the Cognitive Science Society.
  • Lucidi, A. Langerock, N., Hoareau, V., Lemaire, B., Camos, V., Barrouillet, P. (2016). Working memory still needs verbal rehearsal. Memory & Cognition, 44(2), 197-206.