Home page > News

Parution

published on

Les visages de peur sont perçus préférentiellement dès trois mois et demi de vie

La détection des expressions faciales de peur alerte de la présence d’un danger et représente un avantage de survie. Les visages de peur retiennent l’attention chez le nourrisson dès l’âge de cinq à sept mois. Grâce à une approche novatrice, des chercheurs du laboratoire de Psychologie et neurocognition et leurs collaborateurs, mettent en évidence un phénomène perceptif, présent dès trois mois et demi, qui pourrait être à l’origine de ce biais attentionnel. Ces résultats ont été publiés le 13 septembre 2017 dans la revue Proceedings of the Royal Society Part B : Biological Sciences. http://www.cnrs.fr/insb/recherche/parutions/articles2017/o-pascalis.html